FRANÇOIS MOURIÈS
PHOTOGRAPHY
./photos/archive/1-Roms/1-Vanessa.jpg

Ils viennent des terrains alentours, certains sont sédentaires. Tsiganes, gitans, manouches, ils convergent par cet endroit pour demander conseils, récupérer leur courrier ou remplir des formulaires administratifs. Quelques uns se prêteront de bon cœur à l’épreuve du portrait, d’autres refuseront puis reviendront en famille, d’autres, en minorité, n’accepteront pas qu’on s’empare de leur image. Le studio est un lieu clos, coupé du monde, plongé dans une semi-obscurité, ceux qui y pénètrent pour la première fois ressentent souvent une sensation étrange. Le choix d’un lieu clos pour cette rencontre avec les Roms , hors de leurs contextes et loin de leurs environnements ouverts sur l’espace, est délibéré. Lorsqu’ils pénètrent dans cet univers confiné, j’ignore qui ils sont, je ne les ai en général jamais rencontrés auparavant.Bien que l’endroit ne leur soit pas familier et même hostile pour certains, et qu’aucun autre choix ne leur soit proposé que de se placer sur un repère prédéfini au sol, une certaine fascination s’installe progressivement avec laquelle ils jouent. Au final, ni l’un ni l’autre n’avons de véritable pouvoir sur le résultat, seulement quelques ficelles que nous tenterons de manipuler pour gommer les aprioris tenaces et tenter de s’approcher d’une certaine réalité.

Image pr�c�dente

1/22

Image suivante liste des thumbnails

Vanessa

/ Texte onoff